Histoire et évolution de la pomme de terre

Pommes de terre

Dit comme ça, cela peut faire très scientifique. Mais cet article a pour but de vous faire découvrir ou redécouvrir l’incroyable histoire des pommes de terre.

Les pommes de terre ont suivi un cheminement similaire à celui des tomates, dont nous vous parlions récemment.

La pomme de terre : une histoire de conquistadors

Comme la tomate, la pomme de terre a pour origine le pérou, et est ramenée en Europe, puis aux Etats-Unis naissants, par les voyages des colons.

Son développement en Europe comme ailleurs est d’abord le fait des famines qui touchent de nombreuses populations à l’époque (XVIe siècle). Les besoins des armées en nourriture sont aussi l’une des causes de son développement.

Patates en plein champ

On se rend rapidement compte que la « papa », comme l’appelaient les péruviens, nourrit très bien hommes et animaux, et s’accommode de terres pauvres. Elle sera boycottée par l’aristocratie de plusieurs pays dans un premier temps : pas assez chic !

Développement en Europe

En France, la réticence à manger des pommes de terre est grande au début, comme tout ce qui pousse dans le sol.

Il faudra toute la détermination de Parmentier à faire aimer et connaitre ce tubercule, pour stimuler sa diffusion. Bien vite, des échanges ont lieu entre passionnés, puis un inventaire est fait par Henri de Vilmorin, en 1846.

Pommes de terres cuisine

Suit une période difficile où le mildiou et les doryphores font des ravages (avec pour conséquence des millions de morts de famines en Europe), avant l’apparition de la bouillie bordelaise, autour de 1880.

Le saviez-vous ?

  • La Chine est le premier producteur de patates au monde
  • Dans certaines régions du monde la pomme de terre est cultivée toute l’année, sans interruption.
  • La pomme de terre est un produit de luxe dans le Sahel, car gourmande en eau
  • Le Pérou compte 6500 variétés de patates
  • La plus grosse patate au monde faisait 3.93 kg (record de 1910)
  • C’est le légume le plus consommé en Europe (35 kg par an en France)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *