Fabriquer soi-même un châssis de semis

Conseil jardin

Le jardinage, au sens large, est avant tout l’art d’utiliser ses mains, sa tête et son instinct, aussi nous proposons-vous un article rapide sur la création d’un châssis « fait maison ».

Un châssis pour aider vos semis

Ce châssis de semis se compose de bois pour la partie « structure », et d’un vitrage pour la partie laissant passer la lumière, ce qu’on attend classiquement d’un châssis.

Le châssis est avant tout un espace de croissance des semis, et il n’est nul besoin de vous rappeler que vos plants ont besoin d’eau et de lumière pour leur développement via la photosynthèse.

Deux options s’offrent à vous : réaliser un châssis dont les côtés et le dessus seront vitrés ou bien partir sur un châssis dont seule la partie supérieure sera vitrée, laissant passer moins de lumière :

Châssis à fabriquer soi-même

Châssis à fabriquer soi-même : version vitrée ou version avec parois en bois.

Une alternative consiste à laisser aussi certaines parois en vitrage. Ceci doit se décider au regard des plants que vous allez mettre dans le châssis, de l’emplacement du châssis et de la météo de votre région.

Matériel nécessaire

 Si vous vous sentez prêt(e) pour cette fabrication maison, prévoyez du temps, ainsi que les fournitures suivantes :

– du bois

– du matériel de découpe (scie circulaire, scie sauteuse éventuellement)

– de matériel de traitement du bois, type huile de lin

– du plexiglas ou du verre (à faire découper à la taille par un pro ou en magasin de bricolage)

– de visserie et de colle à bois

Etapes de fabrication

Commencez par mettre sur papier un plan avec des dimensions précises, afin d’obtenir un produit correct et cohérent. Exemple : longueur 60 cm, côté 40 cm, hauteur 50 cm : ceci vous donnera un châssis bien proportionné.

Traitez puis préparez ensuite vos planches et tasseaux, ainsi que les éléments vitrés ou en plexiglas, selon les dimensions prévues. Nous allons assembler le cadre d’abord, et le vitrage ensuite.

Ce châssis se fabrique facilement en  préparant les coins en bois en biseau, ce qui permettra d’avoir des coins solides. Assemblez les planches et tasseaux grâce à des vis ou des pointes, associées à de la colle à bois.

Châssis à fabriquer soi-même

La cohérence de l’ensemble détermine la longévité du châssis

Le vitrage ou le plexiglas seront maintenus grâce à des pointes dont la tête maintiendra le vitrage. Allez-y doucement à cette étape, afin de ne pas casser le verre.

Finalisez en fixant des poignées que vous trouverez en magasin de bricolage, ce quji facilitera le transport :

Châssis à fabriquer soi-même

Poignée pour un transport facilité

C’est à vous de jouer ! Attention à bien gérer le châssis comme on gère une serre, c’est à dire en dosant la température, l’hygrométrie et l’aération.

Sous un châssis aussi, vos semis peuvent griller. Apportez-leur donc une attention renforcée ! Découvrez aussi nos modèles de châssis :

Châssis et plateaux de semis


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *