La bonne fixation au sol d’une serre

timthumb

Voici un rappel des éléments qui font la bonne fixation au sol d’une serre tunnel de jardin.

En effet, certains fabricants de serres soutiennent l’argument qu’une bâche de serre suffit à retenir la structure en cas de grand vent.

Nous pensons que c’est absolument insuffisant, et vous déconseillons de faire le test. Une fois renversée, la serre devient un véritable parachute.

Accroche au sol d’une serre : les éléments principaux

Avant toute chose, il faut déterminer les éléments entrant en jeu dans l’accroche au sol de la serre. Il s’agit principalement de la somme de frottements exercés par la structure et ses composants, contre les frottements exercés par le vent.

Nous partons ici du principe que la serre tunnel est lisse, la bâche bien tendue, la structure sans lucarnes.

Frottements de la structure et des éléments

  • poids de la serre sur le sol
  • type de sol
  • forme des pieds ou ancrages
  • bâche enterrée ou non
  • orientation, forme, hauteur et largeur de la serre
  • éléments de type parachute (ex : un pignon ouvert et pas l’autre)
  • exposition au vent
Arrachement de serre par le vent

Arrachement de serre par le vent

Frottements du vent

  • puissance du vent
  • orientation du vent
  • souffle droit ou tourbillonnant
  • bourrasques ou vent linéaire

En fonction de ces éléments, nous pouvons déterminer ce qui va faire une bonne accroche au sol.

Bonne fixation au sol d’une serre

Une bonne fixation au sol d’une serre passera donc par un mélange de ces différents éléments, tous n’ayant pas la même importance relative dans l’objectif d’une fixation performante.

Nous ne pouvons, à l’heure actuelle, contrôler le vent. Nous pouvons par contre installer des brises-vent à distance, mais ce n’est qu’un élément partiel. Voici, selon nous, les éléments à considérer par ordre d’importance :

  • le poids de la serre au sol : en effet, une serre légère aux arceaux de diamètre insuffisant (moins de 40 mm), aussi bien conçue soit-elle, ne pourra que plier face à des vents importants. Nous en avons régulièrement des exemples sur la façade ouest de la France, avec des clients qui ont acheté des serres asiatiques à arceaux de diamètre 25 ou 32, et qui sont littéralement pliées par le vent.
  • le type de pieds : on comprend aisément qu’une platine à chaque pied d’arceau, composée d’une plaque sur laquelle repose le poids du sol, retient davantage la structure qu’un poteau nu ou une simple croix en acier : le poids du sol ne sera pas du tout le même, l’accroche non plus. De plus, les pieds platines sont faciles à bétonner ou lester, au besoin.
  • le type de sol : un sol meuble, léger ou avec moins de pierres, retiendra moins la structure qu’un sol plus lourd
  • l’orientation, la forme, la hauteur et la largeur de la serre : une serre haute, à pied droit, prendra davantage le vent qu’un tunnel demi-lune. Le terrain joue aussi, par exemple quand on est obligé d’installer sa serre sur une bosse
  • la bâche enterrée : elle permet d’avoir une bâche bien tendue, esthétique, avec moins de faiblesses face au vent. Toutefois, elle ne saurait à elle seule retenir une structure de plusieurs centaines de kilos. Elle vient en complément des autres éléments ci-dessus. Attention à l’acidité du sol, qui peut finir par entamer le peu d’accroche qu’elle apporte.

Découvrez nos serres tunnels


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *