Film à bulles : comment le fixer dans une serre tunnel

Conseil jardin

Vous nous posez régulièrement la question au téléphone, nous avons donc décidé d’y consacrer un article de blog.

Intérêt du film à bulles dans une serre tunnel

Si vous souhaitez prolonger de manière conséquente votre période de culture sous un tunnel dédié au maraîchage, le film à bulles va s’imposer, notamment aux mois de décembre, janvier et février.

Film à bullesFilm à bulles en rouleau

Il est bien sûr impératif de penser à l’isolation de la serre, avant de penser à la chauffer.

Vous pourrez ainsi, soit faire de l’hivernage de plants en pots par exemple, ou bien continuer à cultiver certains plants qui ne survivraient pas en plein champ.

Comment fixer son film à bulles

Le plus souvent, le film est fixé dans une serre en aluminium dédiée à l’hivernage, la structure alu est alors utilisée comme point d’appui pour la fixation grâce à des clips et pinces. Dans une serre tunnel il faut ruser, voici donc nos conseils.

L’idée première consiste à glisser votre film à bulles entre les arceaux de la serre et la bâche de couverture.

Cette astuce est facile de mise en œuvre et n’engendre aucun surcoût en dehors du film à bulles.

Toutefois, cette solution n’est pas optimale car le film à bulles va toucher directement la bâche et peut générer quelques gouttes d’eau (par condensation) à l’intérieur de la serre, attention aux tomates qui n’aiment pas ça.

Film à bulles sur une serre tunnel

Film sur une serre tunnel : ici, fixé par du fil de fer tendu en longueur de serre

Fixer son film à bulles : la solution optimale

Elle consiste à utiliser un maillage de fil de fer ou de fil pvc, tendu en lignes parallèles d’un à l’autre de la serre, et d’y glisser le film.

Le film va moins toucher la bâche de couverture, et il y aura une fine couche d’air entre les deux, l’isolation obtenue sera légèrement supérieure et moins de gouttes seront générées

Il faut tout simplement se fournir en fil de fer, le découper et le fixer en faisant attention à ne pas blesser vos bâches.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *