Le jardinage et les serres en montagne

0e626716a54a783bcd6fa54de6330c95 1

Le jardinage en montagne est une discipline bien à part dans le monde du jardinage et ce, même si l’on a de l’expérience.

En effet, les conditions météo en altitude sont plus brusques qu’en plaine :

  • vent
  • neige
  • précipitations
  • intensité lumineuse

Et ce n’est pas la seule chose qui change : la bonne saison dure de fin mai à octobre. Une fenêtre de tir assez réduite.

On parle de conditions de montagne à partir de 500 m au-dessus du niveau de la mer (jardins exposés au nord), ou 800 m pour les potagers au sud.

Le jardinage en montagne / la neige

Alors concrètement, quelles sont les différences entre un potager d’altitude et un jardin de plaine ? La liste ci-dessous vous aide à y voir plus clair :

  • le relief est accidenté
  • le froid est plus mordant, le vent plus violent
  • la neige est plus abondante et la saison neigeuse plus longue
  • l’hiver est globalement plus long, les gelées sont précoces
  • la luminosité est plus forte, les rayons UV plus agressifs
  • les saisons s’envisagent différemment : la bonne et la mauvaise

Et tout ceci n’est qu’un aperçu, tant qu’on n’a pas pratiqué soi-même le jardinage d’altitude !

Serre sous la neige

Serre sous la neige

Pour compenser ces difficultés, on peut aménager son sol en terrasses, abriter son potager du vent en l’installant au bon endroit, être attentif aux chutes de neige, et opter pour des variétés plus hâtives, par exemple.

C’est l’exemple typique d’adaptation obligatoire du potager, de la serre (et donc du jardinier) aux conditions naturelles.

La montagne et les serres de jardin

En montagne, une serre de jardin souffre beaucoup plus qu’en plaine :

  • le vent impacte beaucoup plus la structure
  • la serre doit parfois être installée en pente
  • la bâche s’abîme plus vite, du fait de rayons UV plus violents
  • le recours à une bâche diffusante est donc impératif
  • la neige qui s’accumule sur la serre doit être évacuée plus vite
  • ou bien la serre doit être renforcée (pas de 1 m, étais de renforts..)
Etai de renfort de serre pour la neige, jardinage en montagne

Etai de renfort de serre pour la neige

Dans tous les cas, des précautions particulières s’imposent, et notamment une surveillance accrue de la structure.

Les précipitations élevées créent une hygrométrie importante, et donc un climat interne à la serre qui est différent.

Les gros écarts de températures entre le jour et la nuit peuvent vous inciter à isoler la serre afin de protéger vos plants contre le gel.

L’important est de conserver les racines / le sol chaud, même si l’air ambiant est froid.

Avantages du système de fixation par zig zag

 

Les fixations de bâche en pignons par zig zag facilitent la vie quand il y a de la neige.

On retrouve ces zig zag sur nos serres largeur 2 m et 3 m.

La serre Richelieu largeur 4 m est aussi concernée, même si sa fixation de bâche est complétée par une fixation tubaclips, un peu plus délicate à retirer.

Un triple avantage

  • l’autre atout de la fixation zig zag est de vous permettre de retirer votre bâche pour la période hivernale, et ce très rapidement
  • plus de risque que votre serre s’effondre sous un poids de neige trop conséquent, si vous n’êtes pas là pour la dégager dans les heures / jours qui suivent.

Les bâches de pignons ne craignent rien et peuvent rester en place sans problème.

Il vous suffit alors de stocker votre bâche à l’abri de la lumière, sur une surface propre et sèche.

Zig zag et profil acier

Zig zag et profil acier


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *