La neige et votre serre : conseils importants

Scène de Noël, jardin enneigé

Notre pays connaît des épisodes neigeux de plus en plus fréquents et surtout, de plus en plus violents.

Ainsi, depuis quelques années, certaines zones de la France sont touchées alors que ce n’était pas le cas avant.

Voici nos conseils pour préserver votre serre lors de ces évènements climatiques.

La neige et votre serre : quels sont les risques ?

C’est simple : la neige est tout simplement l’ennemi numéro 1 des serres de jardin, loin devant le vent.

En effet, une serre bien installée, avec une bâche bien tendue et une structure sérieuse (arceaux minimum Ø 40) peut résister à des vents très importants, sauf tempête exceptionnelle.

Serre sous la neige

Une serre en hiver, modèle de 2008.

La neige quant à elle, vient peser très lourdement sur la structure, et pour cause : elle a tendance à coller sur la bâche.

Voici un exemple du poids de la neige sur serre Richelieu de taille 4 m x 4 m :

  • Surface approximative de faîtage : 16 m²
  • Epaisseur type : 15 cm
  • Poids de la neige en conditions moyennes : environ 240 kilos
  • Poids mouillée : de 480 à 900 kilos selon le taux d’humidité

On se rend compte que la neige pèse extrêmement lourd et une serre, aussi solide soit-elle, n’est pas conçue pour soutenir une telle charge.

Le risque est donc l’effondrement de la serre, les tubes pliant sous la charge.

Si vous avez des plants sous la serre, ceux-ci se retrouvent aussi privés de lumière, ce qui n’est pas bon du tout.

La conduite à tenir

Que faire donc ? Il faut réagir dès que vous êtes alerté(e) par la météo. En effet, il faut anticiper le souci, et particulièrement lors d’épisodes exceptionnels de ce type.

Sécuriser la serre : vous devez rapidement installer des étais de renfort afin de soutenir le faîtage.

Tout autre renfort ou soutien (tube en acier ou étai en bois) est également le bienvenu.

Etai de renfort de serre pour la neige

Etai de renfort de serre

Dégager la neige au plus vite : dès que possible et très régulièrement, dégagez la neige en la poussant ou en la secouant depuis l’intérieur de la bâche, en faisant attention à ne pas abîmer la bâche.

Plus vous agissez tôt, moins la neige sera tassée, ce qui vous facilitera la tâche. En effet, si la pluie se rajoute à cet épisode neigeux, le poids de la neige est multiplié par 2 à 4 (voir calcul ci-dessus).

Installer un chauffage d’appoint : dans les cas extrêmes, installer un chauffage permet de s’en débarrasser plus rapidement et surtout de retarder ou empêcher la nouvelle couche d’adhérer à la bâche.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *