Vos photos : du raisin sous serre !

Des raisins sous une serre de jardin, c'est possible !

Vous continuez de nous faire parvenir vos photos, et nous vous en remercions vivement. Voici la preuve qu’on peut cultiver du raisin sous serre, sans problème.

Aujourd’hui, nous vous présentons des photos d’une serre de jardin re-bâchée grâce à notre bâche Lumisol diffusante 200 microns sur-mesure.

Cette bâche possède de très grandes qualités lumineuses et thermiques, puisqu’elle casse et diffuse le rayon lumineux, lorsque celui-ci pénètre dans la serre.

Photos : du raisin sous serre

Les plants sont baignés d’une lumière qualitative, débarrassée de ses éléments nocifs (notamment les rayons infrarouges). Résultat : l’enracinement est meilleur, les fruits et légumes ont meilleurs calibre, couleur et goût. A vous de jouer !

Ici, notre client a fait pousser des tomates et du raisin entre autres, et l’on constate que la production est abondante et qualitative ! Voici son témoignage :

Bonjour,

Je vous réponds avec quelques mois de retard. Comme vous pouvez constater, j’ai entière satisfaction avec la bâche diffusante, bien qu’étant dans une région pas très chaude (le Finistère), ma vigne et mes légumes sont très productifs .

Nous avons déjà consommé nos premières tomates et le persil, la ciboulette, la menthe, la mélisse, le basilic etc…

Pour le raisin je devrai attendre normalement encore 2 mois et demi ! Mais il est déjà très beau et sera peut-être en avance.

Mon pied de vigne nous a permis de consommer du raisin pendant plus de 2 mois l’année dernière, à raison de trois grappes par jour. Bref je suis pleinement satisfait car tout est absolument bio.

Cordialement

M. M


2 réflexions au sujet de « Vos photos : du raisin sous serre ! »

  1. Ce qui est étonnant, c’est qu’un fabriquant s’étonne. On cultive la vigne sous serre depuis des lustres. J’ai 72 ans et j’en ai toujours vu. Y compris dans ma Provence natale, où une habile maîtrise de la bâche et du pare-soleil permet d’avancer la récolte d’un bon mois pour les variétés précoces, et de transformer les tardives en muscat de Noël, carrément.
    Entre mes 4 variétés de raisin qui s’allongent à 2 mètres de hauteur, j’entretiens des mûres sans épines qui lancent chaque année une branche maîtresse de 15 mètres. Les physalis plantés dessous les rejoignent et s’enroulent autour d’eux là-haut. La productivité des uns et des autres est en effet saisissante.
    Aux maraichers amateurs qui ont la place mais qui hésitent à installer une serre, je dirais qu’ils passent à côté d’intenses satisfactions. Sans parler du bonheur de jardiner au sec quand il pleut à verse !

  2. Monsieur,

    Oui, mais nous nous étonnons, dans le sens où très peu de nos clients particuliers pratiquent la culture des vignes.

    De plus, nous sommes initialement fabricant de serres pour les professionnels du maraîchage, de la fleur coupée, de l’algoculture.

    Dans notre région de l’ouest de la France, nous n’avons aucun client (professionnel) qui fasse de la vigne. Certains font du plant de vigne, par contre, du fait des besoins spécifiques des plants.

    Nous serions très curieux de voir des photos de vos installations, auriez-vous cela sous la main ? Nous pourrions partager ces images (anonymement) avec nos visiteurs, si vous êtes d’accord.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *