Comment créer son jardin en permaculture ?

Serre tunnel 3 m Saumuroise

Le beau temps est enfin au rendez-vous. Vous pouvez enfin débuter votre jardin. Beaucoup de jardiniers veulent limiter les pesticides et autres produits chimiques en créant leur jardin en permaculture. C’est un terme très tendance ces derniers temps. La permaculture n’est pas une nouvelle technique de jardinage mais bien un retour au source et une philosophie de vie.

En quoi consiste la permaculture ?

Le mot permaculture est une contraction de deux mots : « agriculture permanente ». Un jardin en permaculture est un jardin où l’homme et la nature est en parfaite harmonie. Tout cet ensemble se développe dans une parfaite symbiose sans intervention non naturelle comme l’apport de produits chimiques.

La permaculture est basé sur 3 principes fondamentaux : prendre soin de la terre, prendre soin des hommes et partager votre surplus.

jardin en permaculture

Créer un jardin en permaculture signifie à l’origine, jardiner pour combler des besoins alimentaires, tout en prenant soin du sol de la nature et de sa biodiversité tout en faisant attention à sa santé et en communicant son savoir-faire.

Vous l’aurez compris, la permaculture est une véritable philosophie de vie permettant de faire coexister les hommes, animaux, insectes, plantes et organismes cellulaires.

Pourquoi créer un jardin en permaculture ?

La majorité des personnes veulent donc se mettre à la permaculture car ils veulent répondre à leurs besoins alimentaires tout en respectant leur environnement.

C’est aussi un moyen de s’éloigner de ce monde consumériste en produisant ses propres fruits et légumes comme du temps de nos ancêtres.

jardinage permaculture

La plupart veulent aussi retrouver la vraie saveur des légumes. Qui n’a jamais senti la différence de goût entre les légumes du jardin et les légumes du commerce.

La permaculture peut également vous fournir d’autres ressources comme des plantes médicinales et herbes aromatiques.

herbes aromatiques

On ne va pas se mentir, on éprouve également un sentiment de fierté de consommer les légumes de son jardin.

Les principes de la permarculture

Analyser et organiser votre jardin

Avant de créer votre jardin en permaculture, il vous faut analyser votre environnement. Vous devez regarder la qualité du sol, l’orientation de votre jardin, déterminer les endroits humides ou secs, réfléchir à tous les éléments qui vont composer votre jardin.

Votre poulailler devra par exemple être placé à l’ombre pour le bien-être de vos poules. Votre serre de jardin doit être bien orientée, voir notre article sur l’orientation d’une serre.

 

Serre tunnel Saumuroise 3 m

Vous devez ensuite organiser l’architecture de votre jardin et choisir vos plantes et légumes en créant un plan. Vous devez mettre en place des systèmes de compagnonnage comme nous vous avons vu ensemble dans un précédent article. Les légumes et plantes pourront s’entraider sans que vous ayez à intervenir.

plan d'un jardin en permaculture

Favoriser la venue des auxiliaires

Pensez également à choisir les animaux de votre jardin et identifier les insectes qui vivent dans votre région. Pour créer un jardin en permaculture faut prendre en compte l’ensemble de son écosystème.

poule permaculture

Les adventices sont également importants. On a tendance à vouloir les supprimer pour l’esthétisme de son jardin mais elles sont également utiles, notamment pour les auxiliaires. Les auxiliaires sont les êtres vivants (plantes, insectes, animaux) qui aident les végétaux grâce à leurs actions ou composition.

insecte permaculture

Par exemple, la coccinelle ne nourrit des mauvaises herbes, qui elle-même se nourrie des insectes ravageurs, protégeant vos plantes.

Autre exemple, les oiseaux protègent également vos plantes et légumes en se nourrissant d’insectes.

Pour attirer ces auxiliaires, vous devez mettre en place des installations comme des hôtels à insectes ou nichoirs.

hôtel à insecte

Créer votre jardin en respectant la terre

En permaculture, vous ne devez pas bêcher votre terre afin de garder intact la biodiversité de votre sol. Vous pouvez bien sûr aérer votre sol à l’aide d’une grelinette. Vous devez effectuer vos cultures au-dessus du sol. Pour cela vous avez différentes solutions : les trous de serrure, la lasagne, les buttes.

Un potager en trou de serrure est un jardin surélevé en forme circulaire dont la partie centrale est composée d’une colonne de compostage.

jardin en trou de serrure

Le jardin type lasagne consiste à placer en dessous de la terre du papier journal ou du carton humide pour empêcher la poussée des mauvaises herbes sur votre emplacement.

jardin lasagne

Ensuite vous appliquez une nouvelle couche de paille et de compost. Pour terminer vous devez recouvrir votre « lasagne » de mulch (couverture de sol provenant de minéraux, végétaux, animaux) pour retenir l’humidité.

La technique de la butte est similaire. Il vous faudra creuser un trou d’environ 30 cm. Cette espace vide devra être rempli par du feuillage, tonte d’herbe, du compost, des végétaux Vous devrez ensuite remettre la terre que vous avez enlevée et mettre de la paille.

jardin butte

En permaculture, il faut toujours que votre sol soit recouvert afin de protéger la biodiversité et garder l’humidité. Tous les déchets de votre jardin serviront de compost et préserveront la qualité de votre sol.

Recycler et faire circuler l’eau

Le dernier principe de la permaculture consiste à récupérer et faire circuler l’eau de pluie pour l’arrosage de vos plantes, mais également pour les oiseaux. Pour récupérer l’eau, vous pouvez placer des récupérateurs d’eau au niveau des gouttières.

Pour créer un jardin en permaculture, vous devez être à l’écoute de la nature dans sa globalité, être curieux et vous informer sur les besoins de vos végétaux. Vous avez de la chance, le beau temps arrive, vous allez enfin pouvoir jardiner et créer votre jardin en permaculture.


Contactez-nous

Pour une réponce plus rapide, contactez-nous via notre formulaire de contact.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *