À lire absolument !

Guide complet : serre / bâche

Guide re-bâchage de serre

Conseils de montage

Calendrier plantations sous serre

Banniere plantes voile hivernage

Quand et comment mettre un voile d’hivernage ?

Ça y est, l’été est terminé et les températures chutent. Le froid et les gelés ne vont pas tarder à montrer le bout de leur nez et risquent d’endommager vos cultures et vos plantes. Afin de protéger vos potagers et vos arbres fruitiers, le voile d’hivernage s’impose. Ensemble, nous allons voir quand et comment mettre un voile d’hivernage et ainsi protéger vos cultures.

Le voile d’hivernage 

Au début de l’hiver, certaines plantes entrent en période de repos végétatif. Il faut donc en prendre soin afin qu’elles ne gèlent pas et ne dépérissent pas au cours de l’hiver.

Le voile d’hivernage ou de forçage reste un très bon allier des jardiniers voulant protéger leurs plantes fragiles, mais non gélives, car il offre une protection contre les vents gelés et permet de gagner 3 à 4 degrés.

En ce qui concerne les plantes craignant le gèle, elles devront être rentrées sous serres / tunnels ou placées en intérieur.

Quand mettre une toile d’hivernage 

Poser son voile d’hivernage : fin de l’automne, début de l’hiver 

Lors des premiers signes de froid, quand les températures chutent, vous pouvez commencer à protéger vos végétaux fragiles, mais non gélifs, grâce à un voile d’hivernage.

Il est possible de commencer en plaçant le voile au pied des plantations puis, lorsque les températures diminuent, installez-le sur l’ensemble de la plante.
Attention : la toile d’hivernage ne protège pas les plantes gélives. Celle-ci va simplement augmenter la chaleur ressentie et protéger des vents froids.
Si votre plante ne supporte pas les températures en dessous de -5° et qu’il y a -15° à l’extérieur, la protection ne sera pas suffisante.

Pour mieux garder la chaleur, nous vous conseillons de placer du grillage à poule ou un cadre en bois sous la toile. L’isolation est meilleure lorsque le voile ne touche pas le feuillage.

arrosage-automatique

Entretenir votre voile d’hivernage au cours de l’hiver 

Lors de forte intempérie, le voile peut se déplacer ou se déchirer et ainsi, ne plus protéger correctement vos plantes. Prenez le temps de vérifier les toiles et de les replacer correctement. Elles doivent être bien tendus afin d’éviter la pourriture de vos plantes.

Pensez également à soulever la toile d’hivernage de temps en temps pour permettre une bonne aération pour vos plantes, celles-ci vous remercieront au printemps.

Soulever_toile

Contrôler votre toile à la fin de l’hiver 

Durant cette période, il est important de ne pas se précipiter et de retirer trop tôt votre voile d’hivernage. Les gelées tardives peuvent surprendre vos arbres fruitiers, vos plantes et vos cultures et ainsi ruiner vos efforts en une nuit.

Si vous souhaitez gagner du temps sur vos semis, vous pouvez les placer sous un voile de forçage. Gagner quelques degrés vous permettra d’obtenir une quinzaine de jours de précocité sur vos récoltes.

En mai, même si les journées commencent à être chaudes et ensoleillées, méfiez-vous des Saints de glace (11 mai – 13 mai 2021), cette période de gel peut vous surprendre et condamner vos semis.

Lorsque vous jugerez que les gelées tardives ne sont plus à craindre, vous pourrez retirer votre voile.

Voile semis

Comment mettre un voile d’hivernage 

Protéger le potager avec un voile d’hivernage 

Pratique et économique, les voiles pour l’hiver sont des atouts pour vos plantations au ras du sol permettant ainsi de protéger vos aromates, vos salades, vos épinards et autres cultures, sans gêner leur croissance.

Plus ou moins épais, il vous suffit de placer votre voile directement sur le sol tout en laissant un peu de mou. Si vous craignez d’endommager vos cultures, vous pouvez utiliser une structure en bois ou du grillage à poule et poser votre toile dessus. Placez ensuite des planches, des briques ou des pierres sur les extrémités pour maintenir le voilage.

Attention : le vent ne doit pas s’infiltrer sous la toile, ceci rendrait la protection inutile.

Les cultures pouvant encore être récoltées peuvent être placées sous cloche. Si le voile d’hivernage ne vous convient pas, il existe d’autres types de structures comme les tunnels nantais ou les serres qui offriront d’autres avantages à votre potager.

Voile cultures

Protéger les plantes en pots grâce à votre toile d’hivernage 

Au contact direct de l’air, les plantes en pots ou en bacs sont plus exposés aux risques des gelés. Pour protéger au mieux vos pots, Jardin Couvert vous conseille de les déplacer à l’abri du vent. Si vous les placer en intérieur, attention aux écarts trop brutaux de température qui risque de tuer votre plante.

Pour protéger vos plantes en pots, placez votre voile d’hivernage tout autour de celui-ci, comme si vous l’habillez. La toile protègera les racines de votre plante ainsi que vos pots en terre cuite, qui ne risquent plus de se briser à cause du froid.
De manière à renforcer le pouvoir isolant et pour éviter les chocs de températures, vous pouvez placer plusieurs couches et les retirer progressivement en fin de saison.

Si vous avez des plantes méditerranéennes fragiles comme le citronnier ou l’oranger, il est conseillé, en plus du pot, de voiler l’ensemble du feuillage. Ces plantes qui sont résistantes à des températures de -7° pourront alors survivre jusqu’à -10°.

arrosage-automatique

Protéger les arbustes et les massifs fragiles des gelées hivernales

En ce qui concerne les fleurs du jardin ou les arbustes, il est préférable d’abriter entièrement les plantes fragiles mais non gélives.

Pour protéger correctement vos plantes avec un voile d’hivernage, il vous faudra entourer le feuillage et les ramures que vous ficellerez pour maintenir la toile en place. Imaginez que vous mettez un manteau pour l’hiver afin que vos plantes n’attrapent pas froid.

Comme précisé précédemment, laissez un peu de mou pour laisser la frondaison respirer et aérer de temps en temps.

Certaines plantes sont plus sensibles au froid, il est donc tout à fait possible de mettre plusieurs épaisseurs.

Vous pouvez également placer un paillage au pied de manière à protéger les racines.

arrosage-automatique

Ce qu’il faut retenir pour une protection hivernale optimale

  • Le voile d’hivernage se place dès que les premières vagues de froid arrivent. Il faut se méfier des premières gelées jusqu’à la période des Saints de glace en mai.
  • Durant l’hiver, il faut aérer afin d’éviter des pourritures et vérifier que les toiles ne soient pas endommagées.
  • Il faut protéger les plantes en pots, surtout ceux en terre cuite, afin d’éviter qu’ils ne se brisent et provoquent la crevaison des racines.
  • Le voile de forçage ou d’hivernage doit recouvrir l’ensemble du feuillage et doit être fermé pour ne pas laisser passer d’air.
  • La toile est retirée lorsque les dernières gelées sont passées.
0 commentaires
Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *