lumière serre professionnelle

Quelle lumière choisir pour une serre ?

Lorsqu’on envisage d’utiliser une serre de jardin et de se lancer dans la culture sous abri, il peut être judicieux de prévoir une lumière horticole. Fluorescente ou LED, lumière bleue, verte, jaune ou rouge… Jardin Couvert vous propose quelques conseils pour savoir quelle lumière installer dans une serre de jardin.

Pourquoi acheter une lampe horticole pour sa serre ?

lumière serre

La lumière est vitale pour la photosynthèse d’une plante. L’éclairage horticole de vos plantes sous abri est un système qui va permettre de maximiser les performances de votre culture sous serre. Principalement si vous vivez dans une région peu ensoleillée. Mais également pour allonger artificiellement la durée du jour si vous cultivez dans un endroit peu lumineux. S’il est important de favoriser au maximum la lumière naturelle sous la serre, qui par ailleurs, est gratuite, certaines solutions artificielles peuvent vous aider à optimiser la croissance de vos fruits, légumes, fleurs et autres végétaux.

Bon à savoir : la luminosité des ampoules est exprimée en lumens et la température de couleur en Kelvin.

Comment remplacer la lumière du soleil pour les plantes ?

lumière soleil

Lorsque vous cultivez sous serre, principalement deux types de lampes s’offrent à vous pour remplacer la lumière du soleil :

Lampe de culture LED : beaucoup de jardiniers optent pour une lampe LED en raison du spectre de lumière qu’elle propose. La lampe LED, aussi appelée diode électroluminescente, est généralement disponible en bleu ou en rouge. Certaines lampes LED permettent même de régler les longueurs d’onde. Vous pourrez ensuite faire les ajustements nécessaires pendant la croissance de vos plantes. Ces lampes ont l’avantage d’être durables et éco-énergétiques. Elles consomment très peu. Il faut néanmoins souligner le fait qu’elles sont un peu plus coûteuses à l’achat que d’autres types de lampes.

Lampe fluorescente : les lampes de culture fluorescentes peuvent également constituer une solution intéressante pour cultiver sous serre, et notamment pour les semis. Leur durabilité est moindre par rapport aux LED, et elles ne permettent pas de définir les longueurs d’onde. Ceci dit, elles sont intéressantes lorsque vous commencez vos cultures à l’intérieur et/ou que vos plantes ont un faible besoin en éclairage. Pour maximiser l’efficacité de votre lampe de croissance, n’hésitez pas à opter pour un modèle avec une ampoule plus étroite.

Les différents types de lampes horticoles

Nous avons donc évoqué les deux types de lampes les plus couramment utilisées pour remplacer la lumière du soleil. Mais il existe également d’autres éclairages artificiels pour vos plantes sous serre :

Lampes sodium à haute pression (HPS) : principalement utilisées par les professionnels de l’horticulture, elles diffusent une lumière rouge-orangée. Elles permettent d’améliorer la floraison et la fructification. Elles peuvent être utilisées seules ou avec une lampe blanche (HMI) pour stimuler la floraison.

Lampes aux halogénures métalliques (HMI ou métal halide) : elles diffusent une lumière blanche très proche de la lumière naturelle, et avec une forte proportion de bleu. Elles seront utilisées pour améliorer la croissance végétative des jeunes pousses (bouturage, tiges, feuilles).

Quelle couleur de lumière pour les semis ?

lumière bleue serre

On peut avoir tendance à se tourner plus naturellement vers des lumières vertes, jaunes ou oranges, pensant que ces couleurs appartiennent au même spectre que celui offert par le soleil. Pourtant, l’activité de photosynthèse des plantes se situe plus dans les fréquences de bleu et de rouge. Pour avoir un bon rendement, il peut donc être intéressant de se tourner vers des lampes de cultures bleues ou rouges. Ces deux couleurs vont absorber beaucoup de chlorophylle, ce qui est très bon pour les plantes. Mais alors, pourquoi existent-il autant de couleurs ? Tout simplement parce que certaines seront plus appropriées que d’autres selon les conditions de cultures, ou encore le stade de croissance de la plante.

Quelle lumière pour la croissance des plantes ?

lumière serre professionnelle

Outre la couleur des lampes de culture, il faudra également se pencher sur l’intensité lumineuse de la lampe, un point encore plus important que la couleur. Généralement, plus l’intensité lumineuse est importante, meilleure sera l’activité de photosynthèse. Quoi qu’il en soit, ajouter une lampe dans votre serre est un très bon réflexe. Dans la mesure où le vitrage de la serre va atténuer la diffusion de la lumière et donc, le phénomène de photosynthèse. Ceci dit, les meilleures serres de jardin permettent de laisser passer jusqu’à 90 % de luminosité. C’est donc un investissement à ne pas négliger au départ.

→ Concernant la couleur, nous recommandons d’opter pour du bleu lorsque les plantes sont en pleine croissance.

Quelle lumière pour la germination ?

Si vos plantes sont en cours de germination, les deux points les plus importants à prendre en compte seront la chaleur et l’humidité. Cependant, certains professionnels recommandent de les exposer à la lumière dès l’ensemencement, bien que la plupart des semences soient capables de germer, même dans l’obscurité totale. La lumière peut aider certaines graines à germer plus facilement. Parmi elles, l’achillée, l’alysse odorante, l’ancolie, l’angélique, le bégonia, la camomille, le ficus, le gerbera, la laitue, la lavande, la marjolaine, le pavot, la primevère, ou encore la sarriette.

Les graines qui ont le plus besoin de lumière pour pouvoir germer sont généralement de très petites graines. D’ailleurs, il est recommandé à l’ensemencement de ne pas les recouvrir entièrement. Vous pouvez simplement les presser légèrement dans le terreau humide.

À contrario, certaines graines (de taille moyenne ou grande), n’ont pas besoin de lumière artificielle pour germer. Il y en a même qu’il faudra veiller à ne pas exposer à la lumière. Parmi elles, la bourrache, la capucine, la coriandre, le myosotis, le pois de senteur, le souci, la pensée ou encore la verveine hybride.

La lumière artificielle pour favoriser la croissance des semis

lumière salade

Réussir ses semis en intérieur n’est pas toujours une mince affaire. Ainsi, plusieurs solutions peuvent vous permettre d’optimiser la croissance des jeunes plants. Par exemple, les mini-serres, pour bien protéger vos petites pousses et les mettre dans des conditions optimales. Ou même un produit comme le tapis chauffant. Ces solutions vont permettre d’accélérer la phase de germination et de favoriser la croissance des semis. Dès que les graines vont germer et que vous verrez apparaître les premières feuilles, il faudra retirer le couvercle ou le voile de forçage, pour éviter le développement de maladies fongiques. Une autre solution peut également vous aider pour optimiser le processus de germination et c’est la lumière artificielle. La plante a, en effet besoin, de soleil pour produire l’énergie nécessaire à sa croissance. C’est également ce qui va permettre d’éviter le phénomène d’étiolement de la plante : lorsqu’elle a peu de feuilles et que ses tiges sont très faibles.

Quelle lampe LED choisir pour ses semis ?

lumière led salade

Le but étant de reproduire la lumière du soleil lors d’une chaude journée d’été, vous pouvez prévoir environ 10 000 lumens par mètre carré de culture. Plus la lumière sera intense, plus elle sera intéressante pour vos semis. Ensuite, pour ce qui est de la couleur, les semis auront besoin des ondes lumineuses bleues, plus froides, pour pouvoir grandir correctement. Le rouge quant à lui, favorisera plutôt la floraison. Le degré en Kelvin permet de mesurer la température du spectre lumineux. Aussi, plus il sera élevé, plus le spectre sera bleu. Il s’agira donc de se tourner vers des modèles affichant des valeurs de 4 200K, 6 500K ou encore 14 000K.

Pour éviter l’étiolement, il faudra positionner vos lampes à quelques centimètres seulement de vos petits plants. Vous pourrez relever les lampes au fur et à mesure que les plantes grandiront, toujours en les laissant très proches du feuillage.

Comme nous le disions précédemment, il faudra être un peu plus prudent quant à l’exposition de certaines graines à la lumière.

Quand mettre les semis à la lumière ?

Si vous faites le choix d’éclairer vos semis avec des lampes de croissance, le temps d’éclairage idéal sera de 16 heures environ (soit, de 8h du matin jusqu’à minuit). Il n’est pas nécessaire d’éclairer la nuit. Pour vous faciliter la vie, n’hésitez pas à vous munir d’une minuterie, afin que vos lampes s’allument et s’éteignent automatiquement. Vous n’êtes pas à l’abri d’oublier de le faire, et ce serait bien dommage. Pour certaines semences, cet éclairage pourra durer entre 7 et 14 jours, alors que d’autres en auront besoin pendant 2 mois. Lorsque les graines ont fini de germer, n’hésitez pas à les exposer dans un endroit très ensoleillé de votre maison et à retirer le couvercle de germination. Si vous n’avez que peu de lumière chez vous, poursuivez l’éclairage artificiel.

La lumière est un élément essentiel pour la croissance de vos plantes. L’éclairage artificiel sous serre n’est pas obligatoire, mais c’est un accessoire performant pour accélérer la croissance des semis.

Articles similaires

0 commentaires
Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *