À lire absolument !

Guide complet : serre / bâche

Guide re-bâchage de serre

Conseils de montage

Calendrier plantations sous serre

Bannière des courges

Quels types de courges cultiver dans son jardin ?

C’est l’automne, le temps de se retrouver ensemble autour de bons petits plats chauds et des bons légumes du jardin. C’est également la saison des courges, légumes stars de la période automnale. Les courges appartiennent à la famille des cucurbitacées et sont des alliées pour la santé. Facile d’entretien, c’est un légume qui se stocke très bien et qui est consommable toute l’année, à condition de le conservez dans de bonnes conditions.

Les principales courges à cultiver dans votre jardin

La courge butternut ou doubeurre

La courge butternut, également appelée Doubeurre, appartient à l’espèce des Cucurbita moschata. 

Principalement consommé en hiver, le butternut est facilement reconnaissable par sa forme de poire allongée et se caractérise par une peau assez fine, comestible, de couleur beige clair. Sa chair est orangée avec une texture qui est à la fois régulière et fondante. Une fois ouverte, on retrouve quelques graines au centre qui peuvent être consommées séchées et salées à l’apéritif ou utilisées pour vos semis et plantées, par la suite, dans votre potager.
La chair de cette courge possède une saveur douce et sucrée qui est très appréciée par les enfants.

Soulever_toile

La courge spaghetti 

La courge spaghetti est un légume appartenant à l’espèce des Cucurbita pepo comme les pâtissons et les coloquintes (non comestibles).

La courge spaghetti est principalement consommée en hiver. Dans votre jardin, elle est identifiable par sa forme ovoïde et son écorce, non comestible, de couleur jaune allant jusqu’au vert pâle.
Elle porte son nom par sa chair unique qui, lorsqu’elle est cuite, donne de longs filaments semblables à des spaghettis.
De plus, cette courge accompagnera parfaitement vos plats par sa saveur douce et délicate et remplacera facilement les spaghettis au blé pour un résultat dans l’assiette moins calorique mais tout aussi délicieux.

arrosage-automatique

Le pâtisson 

Le pâtisson est une courge appartenant à l’espèce des Cucurbita Pepo.

On reconnait ce légume par sa forme atypique aplatie et circulaire ainsi que par sa couronne bosselée. Dans le potager, la variété la plus courante de pâtisson est de couleur blanche mais on retrouve des variétés à la peau vert foncé, panaché, jaune ou orange. Sa chair varie du blanc à l’orange avec un goût qui est semblable à celui de l’artichaut. Les graines sont réutilisables pour les semis cependant méfiez-vous des hybridations naturelles avec d’autres espèces de courges comme la courgette par exemple.

Soulever_toile

Le potiron

arrosage-automatique

Le potiron est une courge appartenant à l’espèce des Cucurbita maxima.

Dans votre jardin, vous le reconnaîtrez par sa forme ronde légèrement aplati et par sa couleur qui varie du vert foncé au rouge orangé et par son pédoncule cylindrique. Souvent confondu avec la citrouille, le potiron a une chair plus onctueuse et savoureuse, délicate et légèrement sucrée, ce qui peut être idéal pour la préparation de gâteaux. Une fois ouvert le potiron se garde entre 3 et 4 jours dans votre réfrigérateur. Cependant, s’il n’est pas coupé ni abimé, vous pouvez le conserver plusieurs mois dans un endroit frais, sec et dans le noir.

Le potimarron

Le potimarron est une courge appartenant à l’espèce des Cucurbita maxima.

Moins gros que ses cousins, le potiron et la citrouille, le potimarron est identifiable par sa forme plus allongée, se rapprochant de la forme d’une poire ou d’une toupie. Sa peau, comestible, est reconnaissable par sa couleur rouge brique et sa chair jaune est farineuse, sucrée et plus tendre que le potiron. En ce qui concerne le goût, il se rapproche de celui de la châtaigne. Les graines sont également réutilisables pour les semis qui commencent, dans votre potager, après les gelées.

Soulever_toile

La citrouille

La citrouille est une courge appartenant à l’espèce des Cucurbita Pepo.

Dans votre potager, elle est reconnaissable par sa forme ronde, sa couleur orange vif et se différencie du potiron grâce à son pédoncule. Celui de la citrouille a cinq côtés anguleux, durs et fibreux, tandis que celui du potiron est cylindrique. La chair de la citrouille est de couleur jaune clair et est principalement consommée en potage salé mais aussi en dessert (tartes, gâteaux…). Son aspect, assez filandreux, est bien plus agréable lorsqu’il est mixé, il fait ressortir son goût sucré.

arrosage-automatique

Les bienfaits des courges sur la santé

Principalement présentent dans le potager durant la période automnale, les cucurbitacées contiennent de nombreux bienfaits pour la santé, plus précisément les courges aux teintes orangées. Celles-ci contiennent de la bêta-carotène, un précurseur de la vitamine A, de potassium et de vitamine C. En plus de cela, c’est un puissant antioxydant naturel qui vous aidera à :

  • Abaisser le taux de cholestérol
  • Améliorer la vision
  • Limiter le déclin cognitif et protéger les cellules cérébrales
  • Limiter les risques d’AVC et d’infarctus
  • Prévenir de certains cancers
  • Réduire les risques de maladies cardio-vasculaires
  • Réguler le système immunitaire et la croissance osseuse
  • Retarder le vieillissement

En plus d’être des antioxydants naturels, les courges sont pleines de vitamines et d’oligo-éléments qui boosteront vos défenses immunitaires et vous aideront à vous préparer pour l’hiver. Les courges sont constituées en grande partie d’eau ce qui les rends peu calorique et idéales pour remplacer d’autres aliments plus lourds comme les pâtes par exemple.

Bien préparer ses semis de courges dans son potager

Au cas où vous souhaitez préparer vos semis vous-même, vous pouvez récupérer et réutiliser les graines à l’intérieur des courges que vous avez mangées pour les planter ensuite dans votre jardin potager.

Si pour la réalisation de vos semis vous utilisez les graines récoltées, méfiez-vous des hybridations naturelles. En effet, lorsque plusieurs types de courges de la même espèce poussent à proximité, elles peuvent s’hybrider et obtenir une fécondation croisée. Les graines récupérées, dans vos courges, seront alors des hybrides qui développeront des fruits inattendus. Si vous avez déjà des courges dans votre potager, préférez une pollinisation manuelle pour préserver la qualité de vos variétés.

arrosage-automatique

La culture des courges sous serre et en extérieur

Les semis des courges se font à partir du mois de mars, en godet ou dans des plaques de semis, à l’abri sous une serre de jardin chauffée ou sous une véranda chaude. Les semis craignent le gel, il faut donc impérativement les protéger du froid et attendre les dernières gelées si vous souhaitez les repiquer en extérieur, dans votre jardin potager. Attention, il est conseillé de préparer ses semis dans votre serre tunnel 3 semaines avant le repiquage en pleine terre, éviter donc de semer trop tôt.

Les cucurbitacées aiment particulièrement la chaleur et demande donc un climat tempéré pour pouvoir germer. Il ne faut pas que la température descende en dessous des 12 degrés lors de la germination des semis.
Lorsque vous repiquez, espacez les pieds de 1 à 2m et n’hésitez pas à les planter en quinconce. Si vous ne souhaitez pas passer par la phase des semis en godets au préalable, vous pouvez choisir de planter directement les graines fin mai. Si les gelées persistent, couvrez bien vos plants avec un voile d’hivernage et un paillage pour les protéger du froid ou placez les sous cloche.

Afin d’obtenir une bonne récolte, nous vous conseillons d’apporter du fumier ou du fertilisant dès la mise en terre de vos semis afin de nourrir votre sol.
Dans votre potager, lorsque vos semis se seront bien développés, il vous faudra pailler les pieds pour permettre de conserver la fraîcheur du sol tout en évitant le pourrissement des feuilles et des plants.

Composé en grande quantité d’eau, les courges ont besoin d’un arrosage important pour pousser correctement et garantir un légume de qualité. Vous pouvez donc arroser au pied, sans arroser les feuilles afin de lui apporter l’eau qu’il lui faut.

Soulever_toile

Récolter et conserver ses cucurbitacées 

En fonction des régions et du climat, les récoltes de courges peuvent variées selon certaines variétés. Globalement, la période de récolte est comprise entre août et octobre, dès l’apparition des premières gelées (les cucurbitacées ne le supportant pas).
Dans votre jardin, vous pouvez cueillir vos courges lorsque vous observez que les feuilles commencent à se dessécher, que le pédoncule change de couleur (chez certaines espèces) et que la peau a obtenu la couleur final de l’espèce.
Attention : il est impératif de récolter les cucurbitacées avant les premières gelées. Pour une meilleure conservation, il est important d’avoir une partie du pédoncule encore présent sur le légume.

Une fois cueilli, il vous faudra conserver vos courges dans un endroit sec, frais et si possible dans le noir.  Si vous pensez les consommer rapidement, vous pouvez les entreposer dans votre garage. Si vous souhaitez une conservation plus longue, stockez vos courges dans un endroit clos, noir, sans humidité et frais (15 degrés max).
Ne collez pas d’autres légumes à vos courges et vérifiez souvent qu’elles ne pourrissent pas en les tournant et en observant leur consistance. Si des parties molles apparaissent, consommez vos légumes rapidement.

0 commentaires
Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *