Conseil jardin

Traiter l’oxydation sur votre serre

D’où provient l’oxydation dans une serre de jardin et comment la traiter ?

Outre la rouille blanche, votre serre peut aussi être l’objet d’attaques par des formes d’oxydation. Les zones concernées sont les pièces en mouvement telles que les charnières de portes, sujettes à frottements, ainsi que les bords de pièces découpées sur presse. En effet, ces bords sont moins protégés et peuvent donc s’oxyder. Il est donc nécessaire d’entretenir votre serre de jardin pour éviter cela. Découvrez comment protéger votre serre de l’oxydation.

D’où provient l’oxydation ?

Tous les matériaux subissent une oxydation avec le temps mais ce qui fragilise votre support c’est la rouille. Cette molécule abîme votre support car il ne s’adosse pas, c’est pour cela qu’il est important de bien choisir votre matériel lors de la construction de votre serre. Par exemple, le fer est sensible est l’oxydation et la rouille le fragile fortement jusqu’à ce qu’il casse ou soit inutilisable. Contrairement au plomb, zinc et cuivre qui ont une bonne résistance.

Par exemple, la serre en aluminium ne rouille pas et de ce fait, peu d’entretien est nécessaire. L’aluminium s’oxyde mais elle offre une fine couche de protection sous forme de patine grise appelée rouille blanche.

L’oxydation de vos pièces

Oxydation de pièces en mouvement

Ces photos vous permettront de mieux identifier la présence d’oxydation sur votre structure de serre.

Oxydation sur charnière

Pour éviter cela, il faut graisser l’axe de vos charnières chaque année, ainsi que les pièces en mouvement de vos portes (il faut démonter la porte pour cela). Vous pouvez aussi graisser les parties rouillées, cela limitera l’oxydation.

Les différentes méthodes en fonction des charnières choisies :

  • Charnières en aluminium : utiliser un chiffon sec et propre. Ne pas utiliser de solvants.
  • Charnières en inox : matériel le plus robuste et résistant à la corrosion mais nécessite un entretien régulier. Utilisez un produit spécifique pour l’acier avec un chiffon sec. Ne pas mettre à même sur les charnières car ça peut les abîmer.
  • Charnières en acier : le principe est le même que pour les charnières en aluminium.

Oxydation de pièces découpées

Les pièces découpées sur une presse possèdent des flancs plus sujets à oxydation car la découpe se fait après usinage et due à des concentrations d’oxygène différentes. C’est par exemple, le cas des contreplaques, comme vous pouvez le voir ci-dessous.

Oxydation d'une contreplaque

Les flancs des colliers peuvent aussi également concernés :

Oxydation sur un collier

Ces oxydations sont naturelles, il n’y a pas lieu de s’en inquiéter.

Nous vous conseillons de graisser les parties concernées afin de limiter la propagation, mais ces attaques ne remettent pas en cause la solidité ou la longévité de votre serre.

Protection contre l’oxydation

Veuillez noter que les risques d’oxydation et de dégâts importants sont quand l’acier entre en contact avec de l’eau ou un fort taux d’humidité. Plusieurs solutions s’offrent à vous pour protéger votre acier.

Vous pouvez utiliser un galvanisé (recouvert de zinc) afin de mieux protéger votre structure. On l’utilise généralement sur les vis, clous, tuyaux et autres matériaux mis en extérieur.

Autre astuce, vous pouvez utiliser une peinture anti corrosif qui offre une bonne protection (elle isole l’air extérieur de l’eau). Attention, toutefois à bien recouvrir toute votre surface de cette peinture, le moindre oubli et l’oxydation s’installera.

En résumé, le choix de votre matériel est important pour le développement de l’oxydation et de la rouille. Pensez à être réactif si cela arrive.

Articles similaires

0 commentaires
Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *